Forum equitation

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Une bouteille à la mer...  (Lu 196 fois)

Alexandra

  • Sabot
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Une bouteille à la mer...
« le: août 09, 2018, 02:58:06 pm »

Bonjour à toutes et à tous, je rencontre un certain nombre de soucis avec mon cheval, et je commence à épuiser mes idées pour tenter d'y remédier.
Je vais essayer de présenter les choses de façon claire, et j'espère que ce tableau vous parlera.

Olena est un petit cheval croisé quarter horse et paint horse de 8 ans, et il partage ma vie depuis un peu plus de 7 ans.
Nous avons beaucoup travaillé ensemble à pied (liberté, longe, travail à la voix) avant d'envisager le début du travail monté lorsqu'il a eu 3/4 ans.
Nous avons toujours pris notre temps pour ne rien oublier, décomposer les apprentissages, découvrir dans le calme et dans la positivité. Et parfois, punir, n'ayons pas peur des mots, si c'est nécessaire. C'est un cheval curieux, qui apprend très vite. Il peut être très froid ou très voire trop réactif suivant son état émotionnel à l'instant où on lui demande quelque chose, et parfois oublier qu'un humain a besoin de son espace lui aussi.
Olena a du caractère. Il a notamment beaucoup de mal à se laisser dépasser par certains chevaux en randonnée ou lorsqu'il les croise dans le manège. Il en tolère quelques autres. On s'adapte.
Olena n'a jamais vraiment aimé se faire panser... En liberté ou à l'attache, il mâche sa longe, râcle ses dents sur un rebord ou une paroi, ou essaie de m'attraper, ou s'il peut, me fuit. Il est rarement calme et semble ne pas apprécier ce moment, que j'essaie de rendre le plus agréable possible pourtant. Alors, il est systématiquement attaché et je suis constamment en train de surveiller sa bouche. J'ai appris à faire avec, et je me réjouis des quelques fois où je peux le panser dans le calme.
Le travail à pied se passe très bien.
Olena, depuis 2/3 ans, pose problème lorsqu'on le selle. Il essaie d'éviter la pose du tapis, puis la pose de la selle. Je les lui fais sentir, je lui parle, je le rassure, je les pose puis les retire et recommence l'opération jusqu'à ce qu'il accepte plus ou moins. Même s'il ne bouge plus au bout d'un moment, son regard reste comme paniqué et il est tendu. Au moment de partir au manège ou en randonnée, il sursaute à chaque instant et précipite comme s'il avait un monstre sur le dos. Il ne bouge pas au sanglage, ni au montoir.
Avec ce changement, en est arrivé progressivement un autre (sont-ils liés?) : en randonnée, désormais, il se traîne pour quitter les écuries, et précipite dès qu'il peut jusqu'à croiser un chemin qui y mène. Il monte beaucoup en pression, au point d'être constamment au passage, essayer de se débarrasser de moi, et mâcher très bruyamment son mors s'il en a un, tantôt très léger tantôt en traction (mors ou pas). Je ne peux plus partir en balade l'esprit tranquille avec en perspective le plaisir de randonner sur un petit cheval agréable, rênes longues. Et j'en souffre. A certains moments dans son énervement, il me fait peur. C'est une attitude qui s'est développée assez rapidement, qu'il soit en randonnée seul ou en groupe. J'ai eu beau y réfléchir, je ne vois pas quel aurait pu être l'élément déclencheur de ce comportement. J'ai essayé d'être ferme, j'ai essayé d'être douce. La première solution empire les choses, si je lui demande des exercices comme je pourrai lui demander au manège, la pression monte davantage et devient ingérable. La deuxième solution ne fonctionne à peu près que si j'accepte de le faire trotter sur une grande distance. Si je l'autorise à galoper, il est incapable de se cadencer et il court jusqu'à perdre son souffle. La fin de la randonnée (= le retour aux écuries) reste toujours problématique. Je retrouve le cheval que j'appréciais tant avant dès que les écuries sont en vue. J'ai testé différents itinéraires, champs ou forêt, différents moments de la journée, rien n'y fait. En revanche, j'ai testé une randonnée à la journée sur un site complètement étranger à son environnement habituel, et je n'ai pas eu de problème particulier, en tout cas rien de tout ce que je viens d'écrire.

Olena est monté en selle western sur mesure, avec un tapis en feutre, puis j'alterne entre filet avec mors simple et sidepull, indépendamment du type de séance montée.
Olena est vu une fois par an par le dentiste, puis une fois par an par l'ostéo, et est à jour de vaccins et de vermifuges. Il est boxé, sorti et travaillé 5 à 6 jours sur 7 en essayant de lui offrir un programme varié.
Quant à moi, je ne pense pas pouvoir dire que je suis cavalière confirmée, mais je ne me considère pas comme une débutante non plus. Je n'ai pas d'objectifs de compétition, je cherche à me faire plaisir avec de belles randonnées, du travail basique mais bien fait en manège, et du travail en liberté ou en main, à la voix. En somme, partager de bons moments avec mon cheval, dans la complicité.

Merci de m'avoir lue, vous êtes bien courageux... Je fais de mon mieux et je remercie d'avance celles et ceux qui voudront bien partager leurs expériences, leurs conseils, leurs questions...

Alexandra.
IP archivée

Forum equitation

Une bouteille à la mer...
« le: août 09, 2018, 02:58:06 pm »