Forum equitation

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Criollos  (Lu 1240 fois)

salamandre

  • Sabot
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Criollos
« le: mai 17, 2012, 03:24:22 pm »

 Coucou

Je m'aperçois que depuis fort longtemps personne n'a plus dialogué ou exprimé quoi que ce soit à propos de ces supers chevaux d'Amérique du sud (criollos purs ONC importés etc...) on n'est pas sectaire
Je suis moi-même propriétaire de deux chevaux argentins (importés et certainement loin de la pure race criolla et je rêverais de pouvoir "échanger" quelques impressions avec d'autres détenteurs de ces merveilleux équidés

Merci

Salamandre
IP archivée

Forum equitation

Criollos
« le: mai 17, 2012, 03:24:22 pm »

Ava

  • Sabot d'Or
  • *****
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2198
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #1 le: mai 17, 2012, 08:53:25 pm »

 Ben moi ce que j'en ai entendu c'est que c'était des chevaux difficiles alors j'ai vécu avec cette idée là jusqu'à ce début d'année...

Ceux que j'ai vu étaient magnifiques, j'adore le modèle !

Mais ce qui m'a le plus marquée, c'est l'explication du gaucho sur le fait que le criollo pur n'était pas assez robuste pour vivre dans la montagne (en tous cas celle d'El Chalten) et que du coup ils croisent les criollos avec des percherons  :):



Mon mien (le bai) était pas mal typé percheron, baraqué et la tête busquée et plutot froid malgré le fait qu'il n'était absolument pas rassuré de fermer la marche (faut dire aussi qu'il a échappé de peu à la mort venant de derrière, normal mais je ne révèlerai pas, ça viendra avec le blog)...

Rando super agréable, chevaux aux boutons (et fallait bien vu le terrain !), au caractère présent mais très "pro". Juste une facheuse tendance à être désuni au galop... Mais vu le peu de galop, c'était pas vraiment gênant (pour moi)

Et pour la rumeur, ben oubliée pour moi. Rien de plus ou de moins que n'importe quel cheval...

 
IP archivée

Ava

  • Sabot d'Or
  • *****
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2198
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #2 le: mai 17, 2012, 08:55:18 pm »

 Cela dit, y avait déjà un post sur le criollo...
J'aurais du vérifier avant de répondre
IP archivée

Ava

  • Sabot d'Or
  • *****
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2198
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #3 le: mai 17, 2012, 09:16:13 pm »

 http://www.forum-equitation.com/index.php?showtopic=22217&hl=criollo&st=0' target='_blank'>Le premier post


Pour revenir sur l'éducation donnée aux chevaux en Argentine, ceux qu'on a monté pour notre ballade étaient très bien éduqués. Vous commencez à nous connaître Ibé et moi pour savoir que "bien" signifie dans le calme et sans mauvais traitement. Le gaucho qui nous guidait montait son jeune cheval donc on a eu droit à des heures et des heures d'éducation et le seul truc qui m'ait vraiment choquée c'est l'enrennement.... parce que je suis contre.

Par contre j'ai été traumatisée par ce que j'ai vécu plus au sud : un rodéo qui m'a mise hors de moi et la découverte d'un cheval en colique que j'ai du abandonner à son triste sort...
Parce que contrairement à ce que j'ai lu, le criollo est certe la fierté des Argentins, le gaucho est la fierté des Argentins mais moi on m'a dit "vous savez, ici on s'occupe des meilleurs chevaux, les autres..."
IP archivée

Ava

  • Sabot d'Or
  • *****
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2198
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #4 le: mai 17, 2012, 09:20:18 pm »

 Et pour les noeils (même si la qualité laisse à désirer)






 
IP archivée

MUSTANGMAX

  • Sabot
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 491
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #5 le: mai 18, 2012, 04:17:17 pm »

Citation de: "Ava"
http://www.forum-equitation.com/index.php?showtopic=22217&hl=criollo&st=0' target='_blank'>Le premier post


Pour revenir sur l'éducation donnée aux chevaux en Argentine, ceux qu'on a monté pour notre ballade étaient très bien éduqués. Vous commencez à nous connaître Ibé et moi pour savoir que "bien" signifie dans le calme et sans mauvais traitement. Le gaucho qui nous guidait montait son jeune cheval donc on a eu droit à des heures et des heures d'éducation et le seul truc qui m'ait vraiment choquée c'est l'enrennement.... parce que je suis contre.

Par contre j'ai été traumatisée par ce que j'ai vécu plus au sud : un rodéo qui m'a mise hors de moi et la découverte d'un cheval en colique que j'ai du abandonner à son triste sort...
Parce que contrairement à ce que j'ai lu, le criollo est certe la fierté des Argentins, le gaucho est la fierté des Argentins mais moi on m'a dit "vous savez, ici on s'occupe des meilleurs chevaux, les autres..."
  Ouf!..Tu ramènes toute ta culture du cheval dans un autre monde..: ERREUR, mais grosse, trés grosse..
  Les argentins ont une conception du cheval que tu n' as pas, et le cheval, est LE BON cheval, les autres n' éxistent pas a leur yeux..
  Le monde  des gauchos, est dur et impitoyable pour eux memes et pour leurs chevaux, c' est pareil..
  On est loin d' un monde a la sécurité sociale maman-bobo, les 35-40 heures maxi sinon je pique ma crise, et a la retraite a 62 ans maxi, si ce n' est pas a 48 ans parce que je le vaut bien. :lol:  :lol:  :lol:
  La bas on crève d' un cancer en suant la mort, si tu as un accident de travail, prie pour ne pas etre handicapé..on dépend de la solidarité quand on est perclu de douleurs aprés une dure vie de labeur a te casser les reins sur un bourrin, et le tout sans un rond...
    Laisser crever un cheval moyen, vieux, ou pas bon, a leur yeux, n' est nullement un pécher, et c' est compréhensible a mes yeux..
IP archivée

Ava

  • Sabot d'Or
  • *****
  • Karma: +0/-0
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2198
    • Voir le profil
Criollos
« Réponse #6 le: mai 18, 2012, 09:19:18 pm »

 Le laisser crever à petit feu ?

Biensur que je ramène ma culture là bas, biensur que je me suis rendue compte qu'on n'avait pas la même. Là bas, le cheval est un outil de travail, ici c'est notre plaisir.
Mais ça n'empêche qu'on leur doit le respect et qu'on a encore ce pouvoir de leur épargner ça...
Moi c'est quelque chose qui me dépasse. Une vie ça se respecte, si tu peux aider tu le fais.
C'est mon avis perso, j'ai passé des heures à chercher un proprio sans succès. Me suis résolue (pire qu'à contre coeur) à le laisser, j'avais mon avion à prendre.

Ca se passe pas toujours comme ça là bas, je suis juste tombée sur un qui n'a pas eu de chance, comme il y en a beaucoup.
Mais en plus de cette expérience qu'on a eu toutes les 2 avec notre gaucho Tito, Ibé peut te raconter son histoire.
Le gaucho argentin  elle le cotoie régulièrement, et elle en a rencontré un dont elle ne tarit pas d'éloges non plus.

Biensur qu'on peut tomber sur les gauchos à la dure, comme j'ai vu au rodéo, qui sont capables de flinguer un cheval pour 10 sec de plaisir.
Mais on peut aussi tomber sur celui qui prend soin de ses chevaux comme de ses enfants.

On peut pas faire une généralité de la façon d'éduquer les chevaux en Argentine ou au Chili ou alors ça reviendrait à dire qu'en France on n'utilise que la méthode classique comme celle qu'on voit dans la majorité des clubs...
Ou comme si tu disais que tous les cow boys utilisent la méthode du sacking out à la dure...
IP archivée